« Du bon mot au mot juste pour expliquer le rire »

Le mercredi 14 novembre dernier, nous signalions un article paru dans la presse locale le jour même, photo à l’appui ! (Cf. l’article du blog intitulé Presse locale du 14/11/2007, catégorie Presse). Voici le texte :

L’indépendant du Mercredi 14 novembre 2007 – Narbonne – Débat – page 5 

Du bon mot au mot juste pour expliquer le rire

Sujet sérieux s’il en est, le rire a retenu l’attention du café philo lundi soir.

Qu’il soit jaune, sous cape, aux éclats, à se rouler par terre ou à se décrocher la mâchoire, le rire est omniprésent dans notre vie. Le café philo de lundi dernier avait choisi de poser la question de la place du rire dans notre existence. Vaste débat qui n’a pas manqué de faire sourire tant la question peut sembler de prime abord loin des préoccupations philosophiques. Et pourtant Bergson et Nietzsche n’ont pas éludé la question même si ce n’est pas franchement à se taper les cuisses ! Florence Bonnet, animatrice du très sérieux club du rire, était chargée de l’introduction. Et là, bizarrement, on a failli passer du rire aux larmes en apprenant que l’on rit de moins en moins. On aurait perdu en un siècle une demi-heure par jour de notre exercice zygomatique préféré. Mais que tous ceux qui rigolent plus de 4 minutes par jour soient assurés qu’ils s’en payent une bonne tranche : ils sont au-dessus de la moyenne ! Après avoir passé en revue les vertus bienfaisantes, tant pour le corps que pour l’esprit, de cette explosion communicative, plus ou moins bruyante, l’auditoire pouvait s’interroger sur l’élément déclencheur. Comique de situation, de répétition, calembours, blagues, lapsus, les sources sont infinies et heureusement inépuisables. Reste à comprendre quel ressort humain fait que les pires drames soient aussi souvent le terreau des histoires les plus drôles. Tout simplement parce que l’humour nous apporterait la distance nécessaire pour affronter la réalité de la vie.

Une véritable soupape qui répond à de nombreux codes. Age, sexe, milieu social, pays, époque, on ne rit pas partout des mêmes choses et encore moins de la même façon. On attend d’une femme plus de retenue. En matière de séduction, on dit que faire rire une femme revient presque à la séduire, à condition qu’elle ne se transforme ni en bécasse, ni en crécelle. A peine lui tolère-t-on la gorge déployée.

C.L.

1...227228229230231...233

Sauvons l'espace vert de La... |
Draa EL Mizan News |
Divers |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | dauphin
| ♥ ♥ ♥ ...
| Angel 1805